Catégories
Art et Culture

Préparer votre jardin avec un scarificateur

Quand on vient de planter sa pelouse, on a droit à un joli gazon, dense et surtout en bonne santé. Toutefois, au fil des ans, cela peut changer, la pelouse vieillit et les mauvaises herbes vont finir par jaunir la jolie pelouse. Il faut donc l’entretenir en faisant un désherbage ou en la tondant. La solution la plus idéale est d’utiliser un scarificateur, afin de diminuer voire d’éliminer les risques de mousses et pour laisser respirer l’herbe !

Pourquoi utiliser un scarificateur ?

Aujourd’hui, il est interdit d’utiliser des produits chimiques de synthèse pour prendre soin de sa pelouse et une nouvelle règlementation phytosanitaire s’impose. Cela tombe bien, car le scarificateur va ressortir de nos placards pour nous aider à prendre soin de notre gazon. C’est n équipement durable et écolo, qui redonnera à votre jardin sa beauté d’antan. Pourquoi la scarification ?

Il faut savoir qu’au fil des années, la pelouse vieillit et la mousse ainsi que les débris végétaux viennent prendre place, formant ainsi une couche de chaume. A cause d’un mauvais drainage, des intempéries, d’un sol trop acide, ou encore trop compact, le feutrage est de plus en plus présent.

Plus le feutrage se développe, plus cela devient nocif pour votre pelouse. L’air circulant mal, le gazon a du mal à s’aérer de plus les engrais ne vont pas s’infiltrer dans le sol ainsi que l’eau. Le feutrage est dangereux pour votre pelouse car il est une source d’humidité stagnante et favorise la multiplication de nuisibles et de maladies.

La scarification consistera donc à faire des incisions dans le sol pour désagréger le feutrage et les mousses afin de conduire à une meilleure densification du gazon.

Quand effectuer une scarification ?

Il est conseillé d’utiliser un scarificateur deux fois par an au maximum : la première fois, en début du printemps, de mars à avril, après les dernières gelées et avant la toute première tonte et la deuxième fois durant l’automne, afin d’avoir une pelouse plus résistante à l’arrivée de l’hiver. Comment ça se passe ?

  • Si la pelouse est couverte de mousse, vous pouvez passer un produit spécial 10 jours avant la scarification.
  • Ensuite, il faudra tondre la pelouse à 2 cm de haut environ et ramasser les déchets de tonte ;
  • La scarification devra se faire sur un terrain un peu humide et si besoin est, vous pouvez arroser 1 ou 2 jours avant la scarification.
  • La profondeur de la scarification devra être de 2 à 4 mm, et la méthode devra se faire en passage croisé, de long en large.
  • Evitez de marcher sur le gazon pendant quelques jours et arrosez après la scarification.

Quel type de scarificateur choisir ?

Vous pouvez retrouver dans les magasins 3 grands types de scarificateurs pour votre pelouse : les modèles manuels, thermiques ou les scarificateurs électriques. Le scarificateur manuel s’apparente à un râteau ou un rouleau et s’utilise sur de petites surfaces. Le scarificateur électrique, ressemble plus à une tondeuse à gazon et se branche grâce à un fil électrique. Vous pouvez prendre un modèle avec ou sans bac de ramassage. Enfin, le scarificateur thermique, est un modèle fonctionnant à l’essence et qui est plus puissant que le scarificateur électrique.

Dans tous les cas, tout dépendra de la superficie de la pelouse : pour les petits jardins jusqu’à 100 mètres carrés, privilégiez le scarificateur manuel ; pour les pelouses s’étalant jusqu’à 500 mètres carrés, le scarificateur électrique est idéal et enfin, pour les plus grands espaces, on optera pour le scarificateur thermique disponible chez https://www.wizza.fr/scarificateur/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *