Catégories
Art et Culture

5 expositions d’art à Paris à ne pas manquer

L’art vaut la peine de voyager. De Francis Bacon au Centre Pompidou à Degas au Musée d’Orsay, voici 5 expositions à ne pas manquer cet hiver à Paris.

Avec plus de 200 musées et 1000 galeries d’art, Paris est le paradis des amateurs de culture, d’autant plus que les collections permanentes sont toujours complétées par une rotation régulière d’expositions temporaires. L’hiver est le début de la saison culturelle, voici cinq expositions d’art à Paris qui valent la peine d’être visitées cet automne.

1. « Francis Bacon – En langage clair »

En septembre, l’artiste britannique Francis Bacon est à l’honneur au Centre Pompidou pour une rétrospective consacrée aux deux dernières décennies de sa période de maturité. Cette exposition, qui couvre l’œuvre de Bacon de 1971 à 1992, s’intéresse tout particulièrement au lien intrinsèque entre la peinture de l’artiste et la littérature. C’est dans la littérature et à travers l’étude de ses auteurs préférés tels que Nietzsche ou T.S. Eliot qu’il a trouvé l’inspiration nécessaire à sa création. Il traduit, réinterprète et intègre constamment ses lectures dans sa peinture.
Où : Centre Pompidou
Quand : 11 septembre 2019 – 20 janvier 2020

2. « Degas à l’Opéra »

Chaque artiste a son propre univers. Si Francis Bacon s’est inspiré de ce qu’il a lu, un siècle plus tôt, Edgar Degas s’est inspiré de ce qu’il a vu, et il a trouvé les ressources nécessaires à son inspiration principalement à l’opéra. Degas a montré l’ensemble de l’Opéra de Paris dans certaines de ses œuvres majeures. Véritable témoin de la vie parisienne du XIXe siècle, l’artiste n’a pas hésité à se faufiler derrière le rideau pour explorer l’univers qu’il cachait et le révéler au reste du monde dans son authenticité, sans chercher à le sublimer.
Où : Musée d’Orsay
Quand : 24 septembre 2019 – 19 janvier 2020

3. « Leonardo da Vinci » au Louvre

Cette année marque le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci et il était tout naturel que le musée du Louvre lui consacre une rétrospective pour l’occasion. C’est en effet le Louvre qui possède la plus grande collection au monde de peintures de l’artiste italien. L’exposition de cet automne comprendra 5 tableaux (La Vierge aux rochers, La belle Ferronnière, La Joconde, Saint Jean-Baptiste et Sainte Anne) ainsi que 22 dessins de la collection permanente du musée, et d’autres œuvres prêtées par de grandes institutions internationales. Cette exposition d’une ampleur exceptionnelle sera également l’occasion de mieux connaître les techniques et les pratiques artistiques de Léonard de Vinci, ainsi que l’homme lui-même.
Où : Musée du Louvre
Quand : 24 octobre 2019 – 24 février 2020

4. « Félix Fénéon (1861-1944), Temps nouveaux : de Seurat à Matisse »

Il y a ceux qui font évoluer le monde de l’art par leurs œuvres et ceux qui le font surtout par leurs idées. Félix Fénéon est tombé dans ce dernier cas. Il a été une figure essentielle et influente du XXe siècle qui a joué un rôle de catalyseur dans la transition vers la modernité. Critique d’art, collectionneur chevronné, galeriste, journaliste et éditeur, Fénéon a mis au jour de nombreux talents et a agi de multiples façons pour défendre un monde auquel il croyait, un lieu éclairé où toutes les formes d’art, sans distinction de temps ni de pays, pouvaient dialoguer entre elles. L’exposition du musée de l’Orangerie s’intéresse particulièrement à l’anarchiste Félix Fénéon et dresse le portrait d’un homme à travers les œuvres qu’il a aimées et défendues.
Où : Musée de l’Orangerie
Quand : Du 16 octobre 2019 au 27 janvier 2020

5. « Les Canons de l’Elégance »

Le goût de l’opulence et de ce qui brille n’est pas seulement réservé au monde de la haute couture. Les soldats ont aussi le droit de se distinguer par leur tenue et ils semblent l’apprécier. Cet automne, le Musée de l’Armée fera correspondre la splendeur des grands guerriers à la grandeur du pouvoir politique. À travers une collection d’environ 200 pièces d’armures, de bijoux, de selles, d’armes, d’accessoires et même de pièces de haute couture, le visiteur comprendra que le luxe, véritable traduction du rang et du pouvoir, a toujours fait partie de l’identité des soldats.
Où : Musée de l’Armée
Quand : 10 octobre 2019 – 26 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *